Naples et les Egyptiens: un culte séculier

Un culte séculier et un lien profond: découvrons ensemble Naples et les Egyptiens et leur lien culturel particulier …

Comme chaque lundi, Discover Naples est de retour: une chronique dédiée à la découverte de lieux et de faits inconnus et mystérieux de la ville. Le rendez-vous d’aujourd’hui nous conduira à la découverte d’un lien particulier, celui entre Naples et les Egyptiens. Une combinaison particulière de cultures et de coutumes, qui dure depuis des siècles…

Si vous avez manqué la dernière date, retrouvez-la ici: Le magicien Chico et macaroni, la légende

Les cultures en comparaison

Napoli e gli egizi

L’histoire qui unit Naples et les Égyptiens commence dans l’ancienne Néapolis, plus précisément la colonie égyptienne du Nil, située dans la zone actuelle entre la Via Tribunali et la Via San Biagio dei Librai. La Regio Nilensis, ainsi appelée à l’époque, a été choisie non seulement pour sa ressemblance avec le delta du Nil, mais aussi pour la présence d’un ruisseau. Au premier siècle avant JC, des marchands égyptiens sont arrivés à Naples qui ont décidé de s’installer dans la région en apportant leur propre culture…

En conséquence, les Napolitains et les Égyptiens ont commencé à partager de nombreuses coutumes de leur vie et de leur culture, en commençant par les philosophiques jusqu’aux funéraires. Il est impossible, en parlant d’Égypte, de ne pas mentionner l’au-delà et la relation que le peuple entretenait avec les morts et, en particulier, avec la momification… Même Naples ne faisait pas exception et partageait le même intérêt pour l’au-delà: même , la momification napolitaine s’est développée au fil du temps. Une première méthode était celle de “drainer les corps”; le second, utilisé dans les années 1500, était l’embaumement, largement répandu parmi les familles nobles.

Mais pas seulement les momies…

Iside Napoli

Les divinités ont également joué un rôle fondamental dans le rapprochement progressif des deux cultures. Comme vous pouvez facilement l’imaginer, en plus de la culture, les marchands de l’embouchure du Nil ont également apporté leur propre religion et leur iconographie. Loin de chez eux, les habitants de la colonie ont décidé de créer – comme d’habitude – un monument en l’honneur de leur terre; c’est ainsi qu’au IIe siècle avant JC la célèbre statue dédiée au dieu Nil surgit: une vieille à moitié nue allongée sur un rocher, adossée à un Sphinx.

En plus du dieu Nil, il y a la déesse Isis: dame de la vie et de la mort, déesse de l’amour, dont le culte a commencé à se répandre à partir des ports commerciaux et dans des zones telles que Pendino et Posillipo: zones maritimes où la déesse elle était considérée comme la protectrice des marins. Isis a tout de suite eu un lien particulier avec les Napolitains: originaire du Delta, elle était la déesse de la maternité et de la fertilité et, pour cette raison, considérée par le peuple napolitain comme la «mère» par excellence.

Il y a de nombreuses références à la même chose dans l’iconographie napolitaine et la Madone représentée dans les églises – en particulier dans les peintures de la période de christianisation – assume souvent les postures de la déesse avec le petit Horus dans ses bras, né le 25 décembre et appelé le Dieu Soleil. Pour cette raison on pense que le culte d’Isis a initié la vénération de la Vierge Immaculée. Aujourd’hui encore, le culte perdure. Il est en effet possible de visiter deux églises dédiées à Santa Maria Egiziaca (à Forcella et Pizzofalcone) ou d’admirer, dans les quartiers espagnols, la splendide fresque dédiée par Bosoletti à la déesse.

-source Isis et Naples

Le triangle occulte

Iside Bosoletti

Un triangle mystérieux dans la ville, un lieu de pouvoir traçable en joignant les points où se dressent l’église de San Domenico Maggiore, la chapelle Sansevero et la statue du dieu du Nil. Selon la culture populaire égyptienne, c’est précisément dans ce domaine magique que l’homme pouvait atteindre et établir un contact direct avec le transcendant.

Grâce à certains rites, en fait, il était possible de manifester des capacités extrasensorielles qui pourraient aider au contact avec l’autre monde. Une théorie qui a aussi fortement fasciné les alchimistes napolitains, dont le prince de Sansevero…

Lisez Discover Naples, Raimondo di Sangro: la légende noire

Next Post

Pallanuoto: la Serie A1 a numero ridotto

Mar Ago 18 , 2020
La Serie A1 maschile di pallanuoto a picco o quasi: il numero delle squadre partecipanti è sempre più a rischio.