Les Janare, les sorcières de Benevento

Du monde rural à la ville, l’histoire e les sorcières de Benevento est bien connue des Campaniens: rendez-vous pour découvrir la légende de la Janare.

Du monde rural à la ville: l’histoire des Janare – les sorcières de Benevento – est bien connue des Campaniens. Dans ce nouveau rendez-vous avec Discover Naples, nous découvrirons la légende et les origines historiques qui se cachent derrière la figure symbole d’histoires dans le noir…

Une femme liée au culte magique de la terre, capable de reconnaître des herbes médicinales et des herbes avec un effet étonnant et narcoleptique; pendant la journée, comme toutes les autres femmes, la nuit – après avoir saupoudré d’une pommade magique – une essence intégrée capable de prendre son envol sur un balai. Solitaire et agressive, Janara fait partie du folklore campanien. La tradition veut que les femmes les plus prédisposées à devenir Janare soient nées le soir de Noël…

Avant de commencer, lisez également notre dernier article La bella ‘mbriana: un esprit sociable mais … pour connaître l’histoire de la figure opposée à celle des Janare!

Pommade pommade
Emmène-moi à la noix de Bénévent
au dessus de l’image et au dessus du vent
et surtout tout autre mauvais temps.

La noix de Benevento et l’origine du nom

Il noce di Benevento- janare
foto Le Streghe Felici


Notre histoire part du Noyer de Benevento un ancien noyer consacré au dieu Odin (principale divinité germanique et personnification du sacré) situé près de Bénévent, dans une zone territoriale occupée, à l’époque, par les Lombards.

Nous sommes au 6ème siècle et c’est précisément autour du noyer qu’une petite partie de la communauté lombarde s’est réunie pour célébrer les rites païens et religieux; un en particulier consistait à suspendre la peau de chèvre à l’arbre. Ce rituel particulier est le point de départ des légendes sur les sorcières de Benevento…

Le rituel lombard semble avoir ses racines dans le culte d’Isis, qui s’est répandu au Benevento dès l’époque romaine. À la base de ce culte se trouvait la triple essence d’Isis qui a été identifiée avec Hécate, déesse des enfers, et Diana, déesse de la chasse. Les caractéristiques des sorcières rurales du territoire lombard sont certainement attribuables aux deux déesses et, en particulier, le nom Janara semble dériver de Diane.

Rituels magiques: les sabbats

Chaque année, dans la nuit du 23 au 24 juin, les Janaras du monde entier se réunissent pour célébrer le sabbat. Mais en quoi consiste cette réunion annuelle de sorcellerie?

L’un des rituels magiques les plus intéressants pratiqués par les Janare est certainement celui qui a commencé à se développer près de la rivière Sabato, en l’honneur d’Odin, à laquelle les guerriers lombards avaient l’habitude de participer. Pendant les célébrations, la peau d’une chèvre était accrochée au noyer sacré et les hommes gagnaient la faveur du dieu en montant frénétiquement autour de l’arbre à cheval, en frappant la peau avec leurs lances, avec l’intention de déchirer les lambeaux qu’ils mangeaient ensuite.

le janare leggenda

Les chrétiens de Benevento n’a pas tardé à attribuer ces rituels, célébrés pendant le sabbat (conférences de sorcières également appelées jeux de Diane), à ​​des figures sinistres: les femmes et les guerrières étaient à leurs yeux les lamias (dans la Grèce antique, des figures féminines en partie humaines et en partie des animaux, des kidnappeurs d’enfants ou des fantômes séduisants), la chèvre l’incarnation du diable, les rites orgiaques hurlants.

Selon la légende, après les Sabbats, les sorcières semaient l’horreur sur le territoire: on croyait, en effet, qu’elles étaient capables de provoquer des avortements, de provoquer des malformations chez les nouveau-nés, de leur faire beaucoup souffrir et qu’elles étaient à l’origine du sentiment d’oppression qui se ressent en se couchant.

On croyait alors que ces femmes mauvaises pouvaient revêtir une essence incorporelle et pénétrer dans les maisons des villages passant sous la porte (ianua en latin).

C’est précisément pour cette raison qu’il était d’usage de laisser un balai et / ou du sel sur la porte: la sorcière aurait été si occupée à compter les grains de sel ou les fils du balai avant de pouvoir entrer; une activité qui lui aurait coûté peu de temps, jusqu’au lever du soleil, où elle aurait été contrainte de partir.

Chassez les sorcières

Le choix des deux objets n’était pas accidentel: le balai était un élément phallique, contrairement à la stérilité apportée par la sorcière; le sel était lié à l’origine (fausse) du mot Salus, en latin “se sentir bien”. La vente Janà vié pe’ sal était la formule magique pour s’adresser, la nuit, à la sorcière: le lendemain, celle-ci apparaissait à la résidence demandant du sel et il aurait été facile de la démasquer!

Le Janare à Naples

Également repérées aujourd’hui, de nombreuses personnes affirment avoir vu Janara apparaître sous leurs yeux dans l’obscurité de la nuit. Dans la ville napolitaine, la figure de cette sorcière maléfique est souvent évoquée chaque fois qu’il y a une paralysie du sommeil ou un cauchemar.

le janare leggenda

Selon la légende, l’esprit existait vraiment dans les traits de la prêtresse Diana décédée il y a quelque temps.

Une femme avec un caractère particulier qui n’est jamais devenue une mère, un événement à la base de son entrée dans les maisons et de regarder les enfants dormir.

Pour les Napolitains, l’esprit de la sorcière est habitué à laisser le désordre dans la maison ou à s’asseoir sur les traverses. En tout cas, même si la plupart des gens sont relégués dans un monde fantastique, beaucoup de gens sont prêts à déclarer qu’ils ont dû faire face à Janara…

Si vous avez aimé cette histoire, ne manquez pas nos mises à jour:

Aggiungi il nostro RSS alle tue pagine
Iscriviti alla pagina Facebook 
Seguici su Instagram
Iscriviti al nostro canale YouTube
Seguici su Twitter
Iscriviti al gruppo Facebook

One thought on “Les Janare, les sorcières de Benevento

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato.

Next Post

Water Neapolis: a tu per tu con Simone Rossi

Mar Giu 23 , 2020
Simone Rossi, il pallanuotista dell’Ortigia ed ex Posillipino racconta in un’intervista le sue esperienze presenti in Sicilia, passate in Campania e i sogni futuri. “Ciao Simone, ti ringraziamo per partecipare alla prima puntata di Water Neapolis, una rubrica incentrata sulla pallanuoto napoletana. Ti volevo chiedere come stessi e com’è andata […]
Simone Rossi